Raton-thérapie

Raton partage

La 'raton-thérapie' au Centre-Refuge-Nymous!

 

Nous devons avant tout apporter des précisions et avertissements.

Dans la nature il est avisé de ne pas interagir directement avec un raton sauvage.

Vous devez bien les observer, mais devez garder vos distances.

Ne poser aucun geste brusque ou menaçant.

Ne jamais tenter de prendre un bébé quand une mère rôde autour.

Respectez la vie sauvage en appréciant sa présence en contemplant, observant, avec humilité et esprit ouvert.

Au Centre-refuge-nymous, nos petits sont très imprégnés par l'humain, vaccinés, vermifugés.

Ils vont demeurer avec nous à vie.

Donc nous agissons et eux agissent avec nous différemment des ratons en nature.

Par cet exercice nous avons réalisé ce qui suit ...

Est-ce que nos vies effrénées nous ont fermés autant les yeux, les sens, le cœur?

Suffisamment pour dédaigner sinon châtier cet animal trop mal connu?

Les craintes, les peurs véhiculées à outrance ont-telles été de sombres instruments pour nous écarter d'un animal guérisseur et bienfaiteur?

Nous sommes possiblement passés à côté de quelque chose de précieux faute de connaissance...

Plus les jours passent et plus nous voyons s'opérer des guérisons de l'âme ici.

Des gens tristes, dépressifs, malmenés par la vie, des gens avec des handicaps physiques, des limitations, passent de longues minutes, voire des heures auprès des ratons. La tension artérielle descend, l'hypnotique danse des ratons jouant sans ménagement, capte les sens des visiteurs qui se sentent comme transportés dans une autre dimension.

 

Quand nous respectons et tentons de communiquer avec ces petits êtres, nous nous déconnectons des faussetés de ce monde.

Nous nous reconnectons avec notre vraie nature.

Quand nous établissons le contact physique avec eux et que de leurs mains ils nous touchent, nous donnent des baisers, nous chatouillant les oreilles et le coup, les frissons sont garantis.

Nous ressentons une liberté et une communion avec l'ensemble de ce qui nous entoure.

Ce contact privilégié nous fait vivre des émotions uniques.

Les petits nous respectent en retour, nous incluant à leur meute, même si il leur restera toujours leur nature sauvage qui leur a permis de vivre au file des millions d'années.

Dans cet environnement 'contrôlé', étant toujours en notre présence, en posant les bons gestes, l'harmonie et la liberté règne auprès d'eux.

Victor Hugo a dit : La liberté commence là l’ignorance finit .

 

The "raccoon therapy" at Centre-Refuge-Nymous!
 
 
Before nothing else, we must provide clarifications and warnings.
 
In nature, it is not advised to interact directly with a wild raccoon.
 
You must observe them, from a distance.
 
Do not make any sudden or threatening moves.
 
Never attempt to pick up a baby when a mother is lurking around.
 
Observe wildlife by enjoying its presence, by contemplating and observing it, with humility and with an open mind.
 
At the Centre-Refuge-Nymous, our little ones are impregnated by humans, vaccinated and dewormed.
 
They will stay with us for life.
 
So we interact and they react differently from raccoons in the wild.
 
By this exercise, we realized the following ...
 
Did our unbridled lives close our eyes, our senses, our heart?
 
Enough to despise if not punish this poorly known animal?
 
Excessive worries and fears, were they dark instruments deviating us from the animal healer and benefactor?
 
We are possibly missing out on something valuable, for lack of knowledge ...
 
As the days pass, the more we witness healings of the soul take place here.
 
Sad people, depressed people, people battered by life, people with physical disabilities and/or limitations, spend long minutes or even hours with the raccoons. The blood pressure goes down, the hypnotic dance of the raccoons playing unceremoniously captures the senses of the visitors who feel like they are being transported into another dimension.
 
When we respect and try to communicate with these little beings, we disconnect from the falsehoods of this world.
 
We reconnect with our true nature.
 
When we establish physical contact with them, when with their hands they touch us, give us kisses, tickling our ears and neck, the thrills are guaranteed.
 
We feel a freedom and a communion with all that surrounds us.
 
This privileged contact makes us live unique emotions.
 
The little ones respect us in return, include us in their pack, even if they will always have their wild nature which allowed them to live for millions of years.
 
In this 'controlled' environment, always being in our presence, making the right moves, harmony and freedom reign with them.
 
Victor Hugo once said: Freedom starts where ignorance ends.