Centre-Refuge-Nymous

Mr Nymous

Mr nymous et chinook

Nymous est décédé le 12 octobre 2015

Suite à cette grande perte et immense tristesse nous vous partageons ce texte

Message des sans voix

 

Message pour ceux et celles qui jugent, méprisent, ridiculisent et qui étalent leur ignorance.

Nous vous comprenons et ne voulons pas vous juger ni vous dénigrer car nous pensons animal.

À ceux et celles qui disent que par notre faute Nymous était obèse, sachez bien qu'il ne mangeait que très peu et jamais rien pour nuire à sa santé.

Il avait perdu 12 livres depuis l'an passée et ne mangeait que 4 onces de saumon ou bœuf très maigre par jour depuis 1 an.

Jamais de friandise ou malbouffe, jamais! Une fois aux 2 semaines il mangeait 5 biscuits au thé qu'il adorait et une pincée d'amendes naturelles. Sa constitution était ainsi et avant il y a un mois, il courait, grimpait autant que les petits dans l'enclos. Il recevait tout l'amour qu'un humain peut donner et toutes les caresses possibles et nous les rendait. Vous auriez sûrement préféré un animal chétif, au poil terne rué de coups? Si vous ne comprenez pas ces mots, c'est à vous que le message de Nymous s'adresse avant tout.

Si vous ne l'avez pas saisi, c'est très malheureux mais une multitude l'a faîte.

 

Ce message est le suivant : J'étais petit, faible, sans défense, mourant et vous m'avez recueilli.

Vous avez plaidé ma vie en menaçant la vôtre par vos jeûnes et vos privations de sommeil.

Sans même le savoir, sinon le pré-sentir, j'avais une mission à vous confier.

Dans un monde devenu individualiste, ou l'empathie meure, ou des enfants sont tués par des guerres immondes et sont relayées aux faits divers, ou l'essence même de ce qu'est l'humain est en mode d'auto-destruction, ou l'humain n'ose pas se lever pour défendre un autre, il fallait un retour à la base pour enfin bâtir et rebâtir sur du vrai, du bon.

Quand nous plaidons la cause humaine nos mots sont sans effet.

Le sachant et connaissant les causes de cette surdité et aveuglement il s'impose un retour aux sources.

L'homme est aussi un animal sous une forme différente mais composé des mêmes éléments que tous les autres tout comme l'ensemble de l'univers.

Un petit animal sans voix, un ambassadeur de la liberté et de la justice oubliées a parlé et son message a touché une multitude en éveillant non seulement sur la vie animale mais ravivant l'étincelle pouvant embraser la fraternité entre semblables.

Êtes-vous seulement capables de saisir ces mots?

Tous savent que vos semblables sont ignorés, enfermés en leur vieillesse dans des salles d'attente de la mort, que vos enfants sont à la charge d'autres que vous afin que vous perdiez votre vie à la gagner.

L'humanité est dans un tourbillon de bruits discordants, étourdissants l'éloignant de la terre qui la porte.

Êtes-vous capables de comprendre, de voir, d'entendre au-delà des mots, des apparences?

Réalisez-vous qu'un simple animal 'sauvage' selon vos dires, est parvenu à ébranler les consciences de cette humanité engourdie?

Pouvez-vous nommer un humain en 2015 qui a su avec autant de résultats faire naître une telle empathie, un tel éveil, une telle prise de conscience et faire sortir une multitude de sa torpeur au point de non seulement dire mais de s'unir d'une même voix avec une même détermination?

 

Il ne fallait pas un humain pour faire cette mission car il n'aurait pas été entendu.

Réalisez que nos maux actuels ne sont que la conséquence de notre déconnexion avec la terre qui nous porte.

Comment pourrions-nous prendre position, monter aux barricades, faire changer les choses en ayant pour cause le sort d'un humain?

Est-ce si difficile à saisir que dans l'esprit humain, sa propre race devient insignifiante et indigne de défense?

Au lieu de dire qu'il s'agit que d'un simple raton laveur, comprenez que l'animal est la base pour considérer vos semblables et que jamais vous n'y parviendrez sans voir plus petit, plus simple.

Vous recherchez la vérité, vous désirez un sens à la vie, regardez autour de vous, tout simplement, regardez 'en vous'.

Mr NYMOUS