Légende Mr Nymous

 

Imagesauvons

Une légende imaginée d'après l’histoire vraie de Mr Nymous le raton-laveur, qui grâce à l’amour qu’il inspira à des milliers de personnes fit naître une chaîne de solidarité qui dépassa de bien loin les frontières de son village, de sa région et même de son pays.  Un petit être unique qui a su gagner les cœurs des hommes du monde entier.

 

Aux temps anciens, les animaux et les humains pouvaient parler entre eux. Ils étaient frères. Ils avaient instauré un pacte où chacun respectait l’autre. Les hommes chassaient pour se nourrir et nourrir les anciens, les femmes et les enfants, sans prendre jamais plus que ce qu’ils avaient besoin. Telle était la loi sacrée. Si parfois les animaux attaquaient les hommes, c’était pour se défendre et défendre leurs femelles et leurs petits. Les choses étaient ainsi faites. L’harmonie régnait parmi les enfants de la Terre, notre Mère.   

Mais un jour arriva où les hommes commencèrent à chasser et à torturer les animaux par simple plaisir. Les hommes tuaient les animaux. Les animaux fuyaient les hommes. Constatant ces choses, l'Esprit Ours apparût aux humains et déclara le pacte brisé. Ils oublièrent leur ancienne amitié et cessèrent de parler le même langage. Le ciel devint sombre en ces temps-là. Des siècles passèrent. 

Un jour, naquit un petit raton-laveur qui eût l’infortune de perdre sa maman avant même d’avoir ouvert les yeux. Il fût recueilli sur le bord d’une route par un couple d’humains qui prirent soin de lui comme de leur propre fils. Ils lui donnèrent le nom de Nymous.

Nymousfraise

 

Voyant cela, l’Esprit Ours convoqua le Grand Aigle pour observer avec lui ce lien unique venu des âges anciens qui commençait d’être tissé entre l’animal et l’homme. Mais voilà que le Wendigo, un esprit maléfique qui hantait la forêt profonde, eût vent de l’affaire. Lui qui tirait sa force de la discorde et de la haine eût peur de ce contact intime grandissant entre le raton et l’homme. Un soir, il quitta son antre au cœur de la forêt, voyagea toute la nuit et au petit matin, enleva Nymous des bras de ses parents humains. Puis, il le ramena chez-lui où il l’enferma dans une cage. Satisfait de son œuvre, il se couchât sur sa paillasse où il s’endormit en ronflant.

L’esprit malin, avec sa faible vue, ne s’était pas aperçu que le lien entre l’homme et l’animal au lieu de se déchirer et de se disperser dans l’air comme de la poussière, au contraire s’était raffermi. Un fil d’or rattachait toujours leurs cœurs malgré la distance. L’Aigle s'élança et saisissant entre son bec le lien étincelant, s’éleva très haut dans les airs déployant ses larges ailes. À mesure qu’il montait, le fil se séparait et se divisait pour former des milliers et des milliers de brins dorés scintillants dans le ciel. Chacun des liens ainsi formé, retomba sur la terre comme une pluie chaude d’été et s’enroula autour du cœur d’un humain. Tant et si bien qu’au bout de quelques jours, une immense chaîne d’or s’était formée entre les cœurs des hommes et celui de l’animal. Du fond de sa prison, Nymous ressentait la puissance bienfaisante de ce lien magique.

Nymouscage

 

Quand le Wendigo ouvrit les yeux ce matin-là, il se trouva encerclé par une chaîne d’amour incroyable dont les maillons s’étendaient tout autour de la terre. Des milliers d’hommes et de femmes provenant des endroits les plus reculés du monde étaient venus pour secourir le petit raton-laveur au cœur unique et tous scandaient d'une seule voix : "Sauvons Nymous!"

Le Wendigo fût saisi d’une grande frayeur. Il libéra aussitôt son prisonnier et prit la fuite au plus profond de la forêt. Depuis lors, ni l'Aigle, ni l'Esprit Ours ne l’ont revu aux alentours.

La légende dit qu'à partir de ce jour-là, la fraternité entre les animaux et les humains commença à renaître. Bientôt, comme dans les temps anciens, ils parleraient de nouveau le même langage.

 

Johanne Pelletier (Tous droits réservés)

Site : Jo Coeur de Louve

 

 

Voici une citation de celui qui l’a recueilli lorsqu’il était tout petit et presque mourant sur le bord de la route. Lui et Rachel, sa compagne, ont donné la vie à Nymous grâce à l’amour qu’ils avaient pour lui, et ils ont créé ce lien puissant, éternel et indestructible entre son cœur et celui des hommes de la terre.

 

Dans un monde 'moderne', l'omniprésence d'un tumulte sans fin, assourdit et engourdit les sens innés des hommes.
Les sons amplifiés, les images surexposées, comme un tourbillon étourdissant, précipitent nos sens dans un gouffre aspirant tout.
L'humain ne voit plus clairement, ses oreilles bourdonnent.
Il s'accroche aux vents d'un vortex qui le tire vers le bas. 
Les saveurs diminuent, les images s’entremêlent, les sons deviennent discordants.
Tout ce qui vit en est affecté.
L'équilibre déstabilisé.
Les anciens connaissaient le silence, ils avaient cette acuité visuelle et auditive qui leur permettaient de recevoir enseignements de la mère terre sur laquelle ils vivaient vraiment.
Nous devons tous nous reconnecter et ce petit a su ramener chez des dizaines de milliers d'humains, le silence, la vue, l’empathie, la vraie nature de l'homme. C'est pour nous une véritable bénédiction et sachons l'apprécier. Vive Nymous !

Jacques Lessard